« Jusqu’au bout, j’irai » marque un arrêt #SousMonScalpel !

« Jusqu’au bout, j’irai ». 😎💪

Voilà un leitmotiv qui déchire, et un excellent titre pour ce livre que je vous présente aujourd’hui. Cela fait maintenant quelques mois que j’essaye de le chroniquer en vain. Cette fois je suis déterminé : Jusqu’au bout, j’irai ! L’ouvrage est signé par Régis Ezin, un chef d’entreprise passionné et avant-gardiste, chanteur, speaker et surtout, le créateur de la célèbre marque agroalimentaire Dayélian. « Jusqu’au bout, j’irai » est une biographie inspirante sur fond de coaching, qui s’étale sur 267 pages. Le livre est paru en 2018, et fièrement propulsé par Les Editions Seven. 🤗

Mesdames, mesdemoiselles et messieurs, pour votre plaisir mais également le mien, « Jusqu’au bout, j’irai » marque un arrêt #SousMonScalpel ! 🚀

Coup d’œil sur le livre et son auteur 

Les biographies ont parfois la réputation d’être d’un ennui mortel, mais « Jusqu’au bout, j’irai » est l’exception qui fait mentir la règle. Vous pouvez me croire sur parole car non seulement cette biographie est inspirante, mais elle coache ! Si j’étais docteur, je recommanderai même la lecture de ce livre une fois par mois. Oui car c’est un complexe multi-vitaminé qui accroit et décuple la motivation. Pour ceux qui ont souvent un coup de mou, voici un livre qui restaure la confiance en soi. Et si vous faites partie des plus sceptiques, « Jusqu’au bout, j’irai » stimule l’optimisme. La thématique abordée s’articule autour de nombreux points intéressants comme :

  •  La foi en la vie
  •  L’audace d’oser
  • La nécessité de rêver
  •  La règle des 3r
  •  Etc.

Achetez le livre numérique « Soleils »  ici !


Que retenir de l’auteur ? 🧐

Né en 1986 au Bénin, Régis Ezin y a vécu jusqu’en 2003 avant de partir. Les études l’emmèneront au Ghana, puis en France où il passera 6 ans. Il obtiendra un Master en Management interculturel et Traduction. Ce n’est qu’après cela que Régis rentre au pays, et depuis 2012, l’homme multiplie les projets et coups d’éclat. Tout cela le positionne comme une source d’inspiration pour de nombreux entrepreneurs et jeunes leaders africains. Si certains comme moi l’ont connu en tant que chanteur et rappeur sous le pseudo Eray, Régis Ezin  est aussi un chef d’entreprise, speaker, manager et fondateur de la marque agroalimentaire Dayélian. 📢

© Régis Ezin

« Jusqu’au bout, j’irai » raconte à travers ses 267 pages, son parcours édifiant qui en inspirera plus d’un. 🤗

J’ai lu « Jusqu’au bout, j’irai » !

Par où commencer ? Sans doute par le début. 😁

Si vous vous êtes souvent demandé la signification du nom de la marque Dayélian, la page 19 vous fournira sans doute un début de réponse. Le prénom ‘’Yélian’’ a été donné à l’auteur à sa naissance par son grand-père. Une petite lecture vous permettra d’en avoir une meilleure compréhension, de même que la trajectoire que l’homme a fini par épouser des années plus tard. Dopez le potentiel de l’enfant, et il finira par devenir un champion en grandissant. Comme il est possible de s’en rendre compte à la page 29, Régis Ezin avait déjà cette soif de gagner en lui. Je n’ai pas manqué de sourire à la lecture de cette phrase : 👇

Quand on lutte, c’est jusqu’au bout et sans pitié, tant qu’on respecte son code éthique personnel. Cliquez pour tweeter


Vous aimerez également lire : Soleils : un #SousMonScalpel manqué !


Le livre est subdivisé en plusieurs chapitres dans lesquels l’auteur parle de toutes les étapes importantes de sa vie. Dans le premier qui s’intitule ‘’La semence’’, on y découvre son enfance et quelques évènements qui ont forgé sa personnalité de battant. Dans ‘’La ruée vers l’art’’ (page 33), il explique de quelle manière comment est née sa volonté d’entreprendre déjà au collège. Personnellement c’est un récit que je trouve palpitant, et je n’ai pas pu m’empêcher de noter des phrases chocs comme celle-ci que vous lirez à la page 34 : 👇

L’opportunité ! La voir, c’est l’avoir saisie à moitié. Cliquez pour tweeter

Plus loin à la page 59, Régis reçoit une leçon sur le rapport à l’argent par sa mère. Un enseignement qui est resté dans la mémoire du jeune homme, et qui a certainement permis de construire son éthique personnelle. A travers le chapitre suivant intitulé ‘’L’ailleurs’’, l’auteur raconte de quelle manière il est parti du Bénin afin de poursuivre ses études. On y découvre également une foule d’expériences qui ont participé à forger le caractère déterminé de l’homme. Le chapitre quatre ‘’Repat, repartir à zéro’’ retrace son retour au bercail alors que rien de stable ou de prévu professionnellement ne l’y attendait. On y découvre un Régis Ezin doté d’une grande habileté, d’un sens aigu de l’adaptation et d’autres aptitudes de gagnant. Lisez ce chapitre pour vous rendre compte que nous sommes le fruit de toutes nos expériences vécues. 😇😈

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Ce que j’ai surtout aimé au fil des pages, ce sont toutes ces choses que l’auteur utilisait pour se motiver quand rien n’allait comme prévu. Tenez par exemple, vous pourrez lire ceci à la page 103 : 👇

Nous sommes de passage pour surprendre la vie, et faire ce que d’autres n’ont pu realiser avant nous. Cliquez pour tweeter

Dans ‘’La fondation’’, l’auteur évoque ses premiers pas dans l’entreprenariat. D’Icônes magazine aux prototypes de ce qui deviendra plus tard le célèbre Kluiklui d’Agonli, vous en apprendrez plus sur le parcours du serial entrepreneur entre les pages 124 et 195. Voici ce qui pourrait être un conseil à tous ceux qui voudraient réussir de la même manière (page 169) : 👇

Chaque vente compte. Chaque client est capital. Chérissez la plus petite commande comme s’il s’agissait de la plus importante de votre carrière. Cliquez pour tweeter

Lancer et faire vivre son entreprise n’est pas une mince affaire, et Régis Ezin en a connu des hauts et des bas en la matière. A la page 176, il dit par exemple : 👇

Ne sacrifiez jamais le confort de demain pour les petites satisfactions d’aujourd’hui. Cliquez pour tweeter

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Ce livre regorge tellement de citations motivantes que je ne pourrai pas toutes les mentionner dans cette chronique. Tous les aspects de la vie d’entrepreneur sont abordés, sans omission aucune. 😁🧐

L’argent est une conséquence qui survient logiquement lorsque le travail est effectué avec application, rigueur et assiduité. Cliquez pour tweeter

 

Mon avis

J’avoue que je n’ai pas envie de conclure cette chronique, parce qu’il y a tant à dire sur « Jusqu’au bout, j’irai » de Régis Ezin. C’est une biographie vraiment inspirante, et très intéressante à lire. Vous ne vous ennuierez absolument pas et avec quelques boulettes de Kluiklui d’Agonli à côté, sa lecture a un meilleur goût.😋 Le livre est rempli d’illustrations et de citations super motivantes, qui vous donneront envie de relever tous les défis. Vous pourrez par exemple lire ce passage choc à la page 189 : 👇

Lorsque vous êtes partis de rien, l’avantage c’est que vous avez touché à tout, et avez accompli les tâches les plus ingrates et les plus simplistes. Cliquez pour tweeter

 

Jusqu’au bout, j’irai

« Jusqu’au bout, j’irai » retrace le parcours d’un rêveur qui ne s’est pas contenté de dormir, mais qui s’est donné les moyens de passer à la réalisation de ses rêves. Ce livre stimulera non seulement votre optimisme, mais vous permettra de mieux connaitre Régis Ezin. Faites de « Jusqu’au bout, j’irai » votre livre de chevet, et lisez-le dès que vous aurez envie d’abandonner ce pour quoi vous vous battez au quotidien. Et puisque je suis super gentil, je vous ai réservé le meilleur pour la fin (page 195) : 💪👇

La véritable opportunité consiste à travailler à être une opportunité pour ceux qui recherchent une opportunité. Cliquez pour tweeter

 

Si vous êtes déjà allé au bout de cette biographie de Régis Ezin, quelles sont vos impressions ? Avez-vous ressenti la Force contenue dans ses 267 pages ? Venez vous confier dans les commentaires. 😁🤓🤗

 

Cyr Zogo

Commentaires

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *