Innocence et responsabilités 

Quelqu’un m’a dit un jour à propos des enfants : <<Un adulte créatif est un enfant qui a survécu (Ursula K.Le Guin)>>. J’ai trouvé ça trop beau, mais surtout vrai.

J’aime les enfants et je n’en ai malheureusement pas beaucoup dans mon entourage. L’un de mes chouchous s’appelle Prémices et nous nous sommes rencontrés quand il n’avait que 3 ans.

Prémices : le mini Flash ⚡

C’est le genre de petit garçon qui vous fait fondre avec sa petite frimousse toute mignonne, et ses mots qu’un adulte habitué à la logique a du mal à comprendre. Il déborde d’énergie et a du mal à tenir en place. En effet, Prémices est toujours en quête de quelque chose à toucher ou manipuler. C’est beau de regarder ce petit garçon jouer et courir un peu partout dans la maison. Parfois, j’essaye intérieurement de me rappeler ce que je faisais quand j’avais le même âge.

À travers l’innocence de ses mots et de ses yeux, il est difficile de ne pas vouloir être à sa place ou à défaut… avoir un mini soi pareil. Je ne compte plus les soirées à faire du footing avec lui dans le quartier. Moi avec mes pas de géants, j’essayais toujours de marcher au même rythme que lui. Et quand j’en étais fatigué d’évoluer à une vitesse de tortue, je le portais simplement dans mes bras.

Nos meilleurs moments 

Le sourire ensoleillé de ce petit prince et ses rires, sont de belles distractions. Après une longue journée ou en temps d’ennui, c’est avec impatience que j’attends le moment de le retrouver. Il a toujours un nouveau mot qu’il vient d’entendre ou d’apprendre, et qu’il emploie à tort et à travers. Pour me voler mon sourire il sait ajouter  »tonton » à tout ce qu’il demande, comme si c’était le mot magique.

Comme tout enfant de son âge et du 21eme siècle, il aime la télé. Son truc ? Les cartoons. Quand il fatigue un peu trop par son énergie difficile à canaliser, Teletoons ou n’importe quelle autre chaîne du genre peut le garder visuellement occupé pendant longtemps. Et quand il commence à s’ennuyer, il revient avec sa bouche en coeur et son fameux  » tonton  ». Ah les enfants…😅

Choupie : la pleureuse 😝

Plus tard  j’ai rencontré sa petite soeur, un autre trésor au doux prénom de Myriade. Son petit nom à la maison c’est Choupie. Elle, c’est le genre de petite fille avec de faux airs de timide. Il ne faut pas s’y fier car elle sait se faire remarquer loin des regards étrangers. Choupie à nos débuts geignait ou pleurait quand j’essayais de l’apprivoiser. Fuis moi je te suis, ça marche même avec les tous petits. Je l’ai donc ignoré pendant quelques temps, tout en faisant les fous avec son frère.

Difficile pour elle de résister bien longtemps à notre duo, Choupie a fini par se laisser convaincre que j’étais sans doute un super tonton (pas faux toute modestie gardée 😎). Quelques fois j’ai l’impression que les rôles sont inversés car il lui arrive d’influencer son grand frère quand ils sont en querelle. C’est assez amusant à regarder car Prémices évite toujours de réagir par la force dans ces cas là. Je crois qu’il a compris très tôt que son rôle consiste à protéger sa petite soeur. C’est impressionnant qu’il ait déjà ce sens des responsabilités en lui.

Qui a dit que les enfants, n’étaient que des enfants ? Si un adulte créatif est un enfant qui a survécu, je pense qu’un…enfant avec ce sens de responsabilités est un sacré adulte en devenir.

PS : Je dédie ce texte à ma petite terreur et à ma racaille préférée. Mon coeur ne vous oublie pas. ♥

©The Cyr, Espérance de vie

Commentaires

Commentaires